« Le bonheur est la plus grande des conquêtes, celle qu’on fait contre le destin qui nous est imposé » Albert Camus

Qui ne s’est pas réveillé avec cette sensation de lourdeur au creux du ventre ? Qui n’a pas ressenti un sentiment d’impuissance, voire d’inutilité ou de futilité face aux enjeux du monde ? Qui n’a pas eu envie de s’échapper que ce soit sous la couette, dans des étourdissements divers et variés juste pour oublier le poids de la condition humaine ?

Certainement pas toi ! et c’est justement parce que tu connais tout cela, que tu sais perçois la beauté de l’autre face.

Une pièce a toujours 2 faces. Tu aimerais toujours vivre dans celle qui illumine, qui réchauffe. Tu voudrais pouvoir te débarrasser de ces moments de noirceur. Tu te demandes même s’il est possible de les éradiquer ?

Ce serait comme vivre amputés de certaines émotions : la tristesse, la colère, la peur, le dégoût. Ce serait comme n’avoir accès en permanence qu’au soleil.

Crois-moi la Beauté de la vie ne peut que rayonner que parce que tu as conscience que le noir donne de la valeur au blanc, que la joie vient alors même que tu ne t’y attends plus, que l’amour est plus puissant que la peur.

Quand tu te réveilles avec cette sensation de lourdeur aux creux du ventre, é-cris les mots que tu retiens.
Quand tu ressens un sentiment d’impuissance, d’inutilité ou de futilité, é-cris les sentiments qui t’étreignes. Jette hors de toi ce que ton corps retient parce qu’il te montre un autre chemin que tu ne pourras voir qu’en prenant en compte les panneaux de signalisation qu’il t’envoie.
Quand tu as envie de t’échapper sous la couette, dans des ailleurs divers et variés juste pour oublier le poids de la condition humaine, é-cris la lourdeur qui est la tienne.

Et si cela ne suffit pas à t’alléger, tire une carte oracle, ouvre un livre, sors marcher, appelle un(e) ami(e)… peu importe mais refuse de te laisser voler ta vie…refuser c’est choisir…même si choisir c’est parfois difficile.