Comment faire pour rester mince sans régime ?

Cette question : Comment faire pour rester mince sans régime ? m’a été posée en vérité d’une autre manière un matin où je prenais le petit-déjeuner gourmand avec les hôtes que je recevais depuis quelques jours.
Le monsieur s’étonnait de nous voir mon mari et moi-même nous régaler des viennoiseries, des confitures, des jus de fruits avec délectation et sans culpabilité.

Sa question fût : Mais comment faites-vous pour être minces en mangeant comme vous le faites ?

Avant de vous donner trois clés pour rester mince sans régime, ni restriction, ni frustration, laissez-moi revenir sur ce qui est pour moi la base de la base si on veut un jour manger comme on veut sans avoir peur de grossir ET sans grossir.

La Liberté alimentaire

Dans la liberté alimentaire, le mot important, en tout cas celui qui m’interpelle en premier, c’est le mot liberté.

Je pense que c’est celui qu’il importe de définir pour connaître la direction vers laquelle on tend. Ensuite bien sûr, on ajoutera le qualificatif alimentaire qui permettra de donner la carte à suivre pour celles qui veulent rester mince, à leur poids de forme sans souffrir de compulsion, sans s’obliger à des régimes, des restrictions, des efforts en tout genre sans plaisir, ni réels désirs.

Se sentir obligée, ce n’est pas être libre.

Alors clarifions un peu, si vous le voulez bien ce qu’est la liberté

Définitions de LIBERTÉ

Dernièrement, j’ai lu le dernier livre d’Anne Bert : Le tout dernier été. Un livre bouleversant par le sujet qu’il aborde : le droit de choisir sa mort. Elle y raconte le rapport à son corps, à elle, aux autres. Une manière de parler de la liberté aussi, liberté qu’elle met en exergue dans la citation qui introduit la narration :

Article 6 – La liberté est le pouvoir qui appartient à l’homme de faire tout ce qui ne nuit pas aux droits d’autrui. Elle a pour principe la nature, pour règle la justice, pour sauvegarde la loi, sa limite morale est dans cette maxime : Ne fais pas à un autre ce que tu ne veux pas qu’il te sois fait » Déclaration des droits de l’homme et du citoyen

En réfléchissant sur cette définition, et en la ramenant à la question de la liberté alimentaire, je me suis souvenue que lorsque je souffrais de compulsions alimentaires, je ne me sentais pas du tout libre de manger ce que je désirais. Et en plus, quand j’étais happée par les crises de compulsions, non seulement ensuite, je priais pour que cela n’atteigne pas les autres (mes filles en particulier), mais je voyais bien combien mon comportement impactait mon entourage, et même ma vie entière.

Pour aller un peu plus loin, je me suis amusée à chercher la définition du mot liberté » dans le dictionnaire. Et là surprise, il n’existe pas UNE définition, mais DES définitions. En voici quelques unes qui m’ont parues pertinentes par rapport à la question d’aujourd’hui.

Etat de quelqu’un qui n’est soumis à un maître.

Condition d’un peuple qui se gouverne en pleine souveraineté.

Situation de quelqu’un quoi se détermine en dehors de toute pression extérieure et de tout préjugé.

Possibilité d’agir selon ses propres choix, sans avoir à se référer à une autorité quelconque.

État de quelqu’un ou d’un animal qui n’est pas retenu prisonnier.

Situation psychologique de quelqu’un qui ne se sent pas contraint, gêné dans sa relation avec quelqu’un d’autre

Intéressant n’est-ce pas ? En interrogeant cette notion de liberté, on peut déjà entrevoir des pistes sur notre propre liberté et en particulier la liberté alimentaire :

  • Là où nous en sommes aujourd’hui

  • Notre propre définition

  • La direction à suivre

Est-ce que Liberté Alimentaire signifie manger quand je veux, comme je veux, autant que je veux ?

Pour moi, oui et non. Laissez moi vous expliquer pourquoi .

La liberté alimentaire ne se résume pas à quand, comme et autant si on n’introduit pas aussi le ressenti (les émotions) et la pensée associée.

On peut manger quand on veut, mais si on se dit que ce n’est pas l’heure et qu’on ressent de la culpabilité, il y a de forte chance que ce que vous mangerez se stockera d’une manière ou d’une autre.

On peut manger comme on veut, mais si on se dit que ce n’est pas bon pour soi, pas bien, bref avec un jugement de valeur, et qu’on ressente de la contrariété, là encore, il y a fort à parier que les kilos s’amassent.

On peut manger autant qu’on veut mais si on se juge en disant qu’on est goinfre, nulle, sans volonté … de la même manière que précédemment, cela fait le lit des kilos qu’on ne veut pas.

La liberté alimentaire pour moi, même si elle contient le mot alimentaire, ne commence pas par ce que l’on mange.

Aujourd’hui encore plus qu’hier, où il existe tellement de règles diététiques, d’injonctions alimentaires, de régimes divers et variés, il est facile de se sentir encore plus perdue.

Mais afin de vous permettre de ne plus vous sentir perdue et seule face à cette multitude d’informations,  je vais vous donner 3 CLÉS  simples pour garder (ou retrouver) votre poids de forme sans privation, en toute liberté.

Trois clés pour rester à votre poids de forme

  • Arrêtez d’écouter ce qui se dit pour vous écouter Vous

À force d’entendre que l’on devrait manger moins de ceci, plus de cela, que tel aliment est mauvais, que tel autre peut nous aider à mincir. Que telle façon de manger est mieux que telle autre. Finalement, on mange plus pour suivre des règles, des principes, des « on dit » qu’en écoutant ce que notre corps et notre tête nous dit de ce qui est bon pour nous.
Je peux vous dire qu’une alimentation basée sur de tels principes a tôt fait d’être ennuyeuse et peut même être génératrice de compulsions.

Donc fichez-vous la paix avec ces règles, et commencez par vous écouter.

  • Ne vous interdisez rien de ce que vous aimez

Les interdits sont intenables sur le long terme, qui plus est quand on aime un aliment et qu’on s’en prive. Si vous savez que vous pouvez manger ce que vous aimez quand vous voulez, il y a fort à parier que lorsque vous en mangerez les quantité seront moindre.

C’est quand j’ai arrêté de m’interdire de manger du chocolat, que j’ai arrêté d’en manger par tablettes entières. C’est quand j’ai arrêté de m’interdire de manger des viennoiseries, que j’ai pu m’en régaler quand j’en avais envie. Et l’envie n’est pas toujours là.

  • Mangez avec plaisir

Le plaisir est l’ingrédient un peu comme le sel, quand il manque tout est fade. Manger sans plaisir c’est vous interdire de reconnaître le moment où vous n’avez plus plaisir à manger et donc à vous arrêter. Quasiment tous les régimes échouent car ils occultent cette notion si importante.
C’est quoi manger avec plaisir ? Manger avec plaisir c’est n’avoir aucune pensée parasite qui crée de la culpabilité. C’est être comme un enfant à qui l’on donnerait un bonbon. Il s’en régalerait sans se poser de questions. Manger avec plaisir, c’est ne plus se poser de questions sur ce que l’on mange, c’est être dans cet instant pleinement.

C’est en retrouvant le plaisir que je peux manger aujourd’hui ce que j’aime, quand je veux, comme je veux, autant que je veux. Cela ne signifie pas que je mange tout le temps, que je ne mange que des sucreries (je suis un bec sucré) et jusqu’à n’en plus pouvoir. Non, cela signifie que j’aime ce que je mange, au moment où je le mange et que je m’arrête quand cela ne me fait plus plaisir.

Je n’ai plus peur de dépasser ma faim. D’ailleurs il m’arrive parfois de la dépasser. Mais aujourd’hui mon corps et ma tête savent parfaitement réguler mes besoins. Tout se met en place sans que je n’ai besoin d’être dans le contrôle.

Pour terminer

Je voudrais vous proposer une dernière clés : mettez, au moins pour un temps, votre balance de côté.

Quand on se pèse pour vérifier que l’on a le poids qui correspond à ce que l’on souhaite, on se coupe d’une partie de soi. On envoie comme signal à notre tête et notre corps : je n’ai pas confiance en toi, en vous. J’ai besoin de contrôler. On ne se donne qu’un critère de réussite : le poids.

Mais je peux vous dire que ce seul critère n’est aucunement garant de bonheur, ou de joie , ou d’enthousiasme

Est-ce qu’à votre avis, vous pouvez vous sentir libre ainsi ?

Imaginez que vous ayez le poids que vous désirez, à quoi d’autres que la vue d’un chiffre sur la balance, vous le sauriez ? Que feriez-vous ? Comment vous sentiriez-vous ? Qu’est-ce que les personnes autour de vous diraient ?

Si cet article vous a plu, s’il vous a fait du bien, s’il vous a été utile, n’hésitez pas à le partager.

Si vous voulez aller plus loin et bénéficier d’une séance découverte pour parler de votre situation, la clarifier, cliquez juste en dessous

Séance découverte

Passez une très belle journée ♥

Sybille

 

2018-11-28T12:56:46+00:00

About the Author:

Leave A Comment