Comment faire la paix avec votre alimentation ?

« L’ego dit : Quand tout sera en place, je trouverai la paix L’âme dit : Trouve la paix et tout se mettra en place ».

Bonjour,

Vous êtes face à un plat qui vous procure de drôles de sensations. Pour l’instant, vous ne sauriez vraiment définir cet état. Vous savez juste que vous n’êtes pas très à l’aise.

Voilà un bon début pour faire la paix avec votre alimentation.

Pour beaucoup, certains aliments posent problème. Que vous projetiez sur eux des peurs, du rejet, de l’envie sans vous accorder le droit d’y succomber, ou que vous vous abandonniez complètement à leur effet réconfortant dans certaine situation jusqu’à en perdre le contrôle, vous vivez une relation compliquée avec l’alimentation.

Aimeriez-vous pouvoir vivre une relation plus harmonieuse, plus douce, plus respectueuse ? Une relation de paix avec votre alimentation ?

Comment faire la paix avec votre alimentation ?


Avant de vous dire comment, laissez-moi vous dire que c’est possible. J’en suis la preuve et comme moi d’autres.

Laissez-moi vous dire aussi quelle différence cela fait dans ma vie que d’avoir fait la paix avec mon alimentation.

Lorsque je vivais une relation de guerre avec la nourriture, j’en étais obsédée. Je ne pensais qu’à : qu’est-ce que je peux manger , Qu’est-ce que j’ai le droit de manger ?

Aujourd’hui, je me demande ce que j’ai envie ou ce qui me ferait plaisir et surtout je peux penser à autres choses qu’à ce que je peux manger ou à ce que je vais manger.

Lorsque je vivais une relation compliquée avec la nourriture, je me disais que tel aliment était bon et tel autre était mauvais, par exemple la salade c’était bon et le chocolat c’était mauvais. Du coup, j’adoptais une attitude de restriction face à l’aliment que je considérais comme mauvais jusqu’au jour où n’en pouvant plus parce qu’en vérité j’en adorais le goût, je dévorais la tablette entière voire 2 ou 3.

Aujourd’hui, je ne considère aucun aliment comme mauvais, c’est juste que pour certains je n’en apprécie pas le goût ou qu’ils ont pour moi une projection affective (comme la viande). Par conséquent pour ceux que j’aime j’en mange sans privation. Par exemple je mange quasiment tous les jours du chocolat.

Lorsque je vivais une relation tourmentée avec la nourriture, c’était difficile d’accepter une invitation sans me poser tout un tas de question.

Aujourd’hui, je réponds oui sans hésitation et sans peur pour ma ligne.

Lorsque je vivais une relation difficile avec la nourriture, je cuisinais et mangeais rarement les mêmes plats que le reste de la famille.

Aujourd’hui, tout en respectant les goûts de chacun (dont les miens), je partage le menu avec mon entourage avec grand plaisir.

Créer une relation équilibrée avec la nourriture, c’est à dire une relation qui soit nourrissante que ce soit physiquement comme psychiquement demande de votre part de :

  • Prendre conscience de ce que vous ressentez face à l’aliment, la situation

  • Vous demandez ce que vous aimeriez à la place

  • Vous demander ce qui dépend de vous

  • Mettre en place un premier petit pas pour aller dans cette direction

Vous désirez faire la paix avec votre alimentation, apprivoiser à votre rythme cette relation comme celle à votre corps qui est fortement liée à la première, le programme Envol est un accompagnement de 3 mois pour vous accompagner sur ce chemin. Demandez votre séance découverte gratuite où nous ferons le point sur votre situation avant tout engagement

Je demande ma séance découverte

À bientôt

2017-12-12T15:14:47+00:00

About the Author:

Leave A Comment