« Un roman lumineux sur la quête du bonheur, la force des liens familiaux et le courage de réinventer sa vie » Quatrième de couv

Alors qu’il me reste quelques jours avant de partir en vacances, je passe par la bibliothèque pour mettre dans ma valise de quoi nourrir mon esprit.
Sur le portique de présentation, le titre : La vie qui m’attendait, attire mon regard. Je ne prends pas la peine de lire la quatrième de couv, je fais confiance à mon intuition.

Je n’attends pas le départ avant de le commencer. Certains diront que la gourmandise est un vilain défaut, j’ai toujours pensé qu’elle était une qualité essentielle à la Vie comme la curiosité.

Bien m’en a pris. Avant même le départ, je termine ce livre qui m’embarque dans la vie de Romane, médecin de 39 ans, complètement hypocondriaque, à la vie étriquée d’une fille adorée et surprotégée par un père qui garde depuis sa naissance un immense secret lourd de conséquences.

Chapitre après chapitre, les fils se tissent, les nœuds se défont. La vie, la mort s’entremêlent. La vérité apparait dans un flot d’amour ininterrompu jusqu’au point final.

Cette histoire m’émeut.
J’aime ces histoires qui ouvrent des portes en laissant aux lecteurs la liberté de les franchir.
Dans ce livre, il est question de la vie que l’on subit et de celle que l’on finit par choisir. Il est question de la mort, de ce qu’elle peut provoquer, et également du choix de mourir. Il y est aussi et surtout question d’Amour.
J’en ressors avec dans ma poitrine une respiration profonde, de celle qui donne envie d’aimer la vie et ceux que l’on aime encore plus, encore mieux.

Je n’ai désormais plus que deux choses à faire avant mon départ : retourner vite à la bibliothèque pour rendre le livre afin que d’autres lecteurs puissent s’en délecter ET suivre mon intuition pour récupérer un autre livre qui viendra embellir mes vacances.

À bientôt ♥