Mon meilleur Avenir

« L’avenir n’existe qu’au présent » L.Scutenaire

À ÉCOUTER ICI

Pour cultiver la vie en moi, j’ai choisi une femme, une jardinière experte en créativité Manon Lavoie, notamment à travers ses programmes l’atelier intérieur , une vie habitée et bientôt s’engager envers Soi, où elle fait des propositions avec lesquelles je m’autorise à avancer avec et dans la douceur : je bêche, je sème, j’arrose, je laisse pousser et je récolte des fleurs d’une beauté rare au parfum du vivant qui me traverse. Dans ces ateliers, je n’ai nullement besoin d’être une bonne élève, mais simplement être à l’écoute du vivant qui m’habite. J’ai appris la présence simple et déjà suffisante.

Je vous dévoile un peu plus bas un exercice qui m’a permis de m’ancrer dans le présent et d’en goûter son exquise saveur en créant mon meilleur avenir.

Qui ne rêve pas d’un meilleur avenir ?

Moi , j’ai fonctionné souvent ainsi pour me rendre compte qu’une fois ce futur atteint, je rêve d’un nouveau demain. c’est sans fin…
Si ceci a son avantage, celui de stimuler l’élan de vie intérieur, de mobiliser les ressources, de se mettre en action, à n’y prendre garde, cela peut aussi nous faire passer à côté, de ce moment unique et pourtant fragile que nous avons tant désiré.

Car un jour ou l’autre, cet avenir devient le présent. Et n’est-ce pas lui, le présent qui advient dont nous rêvons tous et toutes ?

Bien souvent, je l’ai laissé m’échapper, et ça m’arrive encore, prise dans mon mental qui n’a pas sa pareille pour m’amener dans des ailleurs remplis d’ornières

Le travail personnel que j’ai engagé il y a maintenant 20 ans , d’abord pour me sortir de l’hyperphagie, puis pour continuer à aller à ma rencontre m’a doucement amené vers la respiration et le yoga.

Là j’ai fait LA rencontre, celle avec mon corps .

Le corps c’est ce qui nous ramène toujours dans le présent, et dans la Vie. À travers les sensations agréables comme désagréables. À fuir les deuxièmes, on s’empêche d’habiter complètement les premières.

Et pour créer mon meilleur avenir, j’ai besoin de mon corps, non pas comme une belle image à renvoyer mais comme le reflet de mon âme à projeter jusqu’à ce qu’elle choisisse de voyager autrement qu’à travers mon corps.

J’ai donc fait cet exercice : écrire pendant 21 jours tout ce que je me souhaite

Je vous partage mon jour #17 parce qu’il est venu comme une caresse à mon cœur et que si aujourd’hui , vous avez besoin simplement d’une étreinte, alors je fais le vœux que ce qui va suivre en soit sa représentation.

Aujourd’hui, je viens auprès de vos mots, me ressourcer. 

Je me rends compte combien ce meilleur avenir dans lequel j’ai beaucoup investi , en l’invitant chaque matin dans ma vie est finalement déjà là. Me projeter plus loin, c’est le déformer, lui donner un contour. 

Mais ce que je me souhaite en vérité, c’est d’abandonner le contrôle, la projection pour accueillir simplement la vie et en profiter dans le présent . 

Vouloir c’est comme programmer une déception surtout si ce vouloir ne se manifeste pas, alors je lâche ce vouloir pour me souhaiter juste le meilleur. Qu’il advienne. Le meilleur étant respirer, aimer, être aimée, rire, contribuer. Le meilleur étant je me sens en joie, en paix, comblée

Et si le monde autour s’harmonise au(x) vivant(s) alors , mon cœur , mon âme s’en réjouissent. 

À 52 ans , j’ai ai rêvé des meilleurs avenirs, et réaliser certains, mais le meilleur a été toujours celui qui est venu me surprendre. j’ai rêvé des enfants, mes filles sont encore mieux que tout ce que je pouvais imaginer, j’ai rêvé un amour, le mien est en constante évolution. 

Quand mes souhaits se sont réalisés, je remarque que certains n’ont pas donné ce que j’espérais quand d’autres ont dépassé toutes mes espérances. Mais quoi qu’il en soit toutes ces manifestations ont été des étapes  sur mon chemin de vie. 

Alors ce que je me souhaite , c’est de continuer de marcher aussi longtemps que possible dans l’amour, et la liberté avec la pleine santé en bandoulière pour profiter encore de toutes les beautés de monde vivant, et continuer de me nourrir de rencontres, de lectures, d’histoires, et de bons plats ;-), je me souhaite de toujours aimer danser, chanter, me sentir vivante.

Oui, Vivante jusqu’à mon dernier souffle. 

Il y a maintenant 4 ans , mon beau-père a choisi de mettre fin à sa vie brutalement. Avait-il nourrir trop de rêves déçus ? Ou peut-être qu’il n’arrivait plus à imaginer son meilleur avenir? Je me souviens dans ses yeux, la lumière qu’il n’y avait plus.

Je me suis promis de garder la mienne éclairer. Quand la vie nous semble plus difficile, contractée, dure, continuer de rêver son meilleur avenir, c’est se donner la chance de vivre le plus beau des présent .

Je vous aime et vous embrasse

De tout cœur 💖

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.