Pancake léger comme un nuage

Le pancake, je l’ai découvert il y a quelques années, lors d’un voyage en famille à New-york.
Notre séjour était guidé par les endroits où nous allions prendre notre petit-déjeuner.
Munis du guide du routard, nous choisissions un endroit qui nous faisait envie pour ce moment très important.
C’est par lui que commence la journée. Aussi donner le bon tempo à sa journée commence selon moi par ce moment où personnellement, je suis prête à sacrifier de mon sommeil afin de prendre mon temps pour apprécier l’instant et ce que je mange.
Donc nous voilà partis pour nous rendre dans un lieu où il était dit que les pancakes étaient à tomber. Vous pouvez retrouver l’histoire de ce petit-déjeuner mémorable dans mon livre « Voyage en petit-déjeuner » qui non seulement vous délivre des recettes, mais également l’histoire associée et en plus la possibilité de cheminer vers vous – un voyage intérieur si vous préférez -.
Depuis, je n’ai eu de cesse de trouver LA RECETTE qui me permettrait de voyager à nouveau. Je l’ai trouvé dans un livre de cuisine dont j’ai oublié le nom, que j’ai offert à ma fille étudiante. Il s’agissait d’un livre de recettes new-yorkaises.
Mon goût pour une alimentation de qualité et créative m’a fait faire des essais avec des variantes. C’est donc cette recette que je vous délivre aujourd’hui avec son petit plus que m’a soufflé ma fille aînée, gourmande de pâte à tartiner (non pas celle remplie d’huile de palme). Le lait d’amande ajoute vraiment de la légèreté et donne cette sensation de déguster un nuage.
Ingrédients : pour 6 beaux pancakes
190 g de farine
2 pincées de bicarbonate de soude
2 c à c de levure chimique (celle en magasin bio sans gluten a ma préférence)
1 c à s de sucre blond en poudre
1 pincée de sel
220g de lait d’amande
80 g d’huile d’olive
2 œufs
Vanille en poudre (facultatif)
Mélangez la farine avec le bicarbonate, la levure, le sucre, le sel, la vanille (tous les ingrédients secs).
À part, mélangez, le lait d’amande, l’huile, les œufs (les ingrédients liquides).
Puis mélangez au fouet, sans trop insister ( s’il reste des grumeaux, c’est pas grave) pour éviter que les pancakes soient trop durs.
Faites-les cuire un peu comme des crêpes en mettant un grosse cuillère de pâte dans une poêle bien chaude. Lorsque des bulles se forment sur le dessus, tournez le pancake. Vous pouvez baissez le feu du gaz pour ne pas faire brûler le pancake une fois que vous avez déposé le cuillère à soupe.
Mon petit truc en plus :
Le pancake peut se déguster nature, nappé de sirop d’agave ou d’érable, de confiture
Mais notre secret familial, c’est que lorsque nous avons mis la pâte à cuire, nous ajoutons une cuillère à café de pâte à tartiner que nous recouvrons d’un peu de pâte pour que le chocolat/noisette soit enfermé dans le pancake pendant la cuisson. ( C’est possible aussi avec la confiture, des fruits frais comme des myrtilles, des framboises, des fraises, des bananes…). Cela fait un pancake surprise délicieux et gourmand qui ravit les petits et les grands.
Bon appétit

2018-11-28T13:27:22+00:00

About the Author:

Leave A Comment