Qu’est-ce qui fait vibrer votre cœur ?

« Le plus lourd fardeau, c’est d’exister sans vivre » Victor Hugo

Bonjour,

Hier, je posais cette question à une personne qui est chère à mon cœur.

Qu’est-ce qui fait vibrer ton cœur ?

Se reconnecter à soi, à cette étincelle intérieure unique à chacun, l’espace d’un instant, c’est nourrir sa flamme intérieure. La flamme de sa vie. Nourrir cette flamme est important si on ne veut pas se laisser embarquer dans les désirs des autres, dans des définitions qui ne sont pas les nôtres. Aller regarder du côté de son cœur permet de se reconnaître.

Se reconnaître, c’est nourrir ce besoin légitime : le besoin de reconnaissance.

Aussi, aujourd’hui, j’ai envie de vous poser cette question.

Qu’est-ce qui fait vibrer votre cœur ?

Bien souvent, quand on vit une relation difficile à l’alimentation, que l’on est mal à l’aise avec son image, c’est que le regard extérieur compte plus que le nôtre. Alors, on va tout faire pour plaire. En vérité, on va tout faire pour recevoir un peu d’amour, même des miettes. Sauf, qu’en faisant ainsi, petit à petit on s’abandonne. On se perd. On s’oublie.

Revenir au cœur de soi, à cette vibrance qui nous est propre nous fait non seulement nous sentir plus vivant – et ça ce n’est pas négligeable -, mais laisse la place à un amour véritable. Celui qui se construit sur l’authenticité de son être.

Plus besoin de se contorsionner, plus besoin de faire semblant. Vous ne serez plus à quémander à l’extérieur ce que personne mis à part vous peut vous donner : l’amour.

Et l’amour que vous recevrez de l’extérieur sera alors pour qui vous êtes vraiment et pas pour ce que vous essayez de paraître.

Une fois que vous avez répondu à cette question, regardez si vous honorez votre étincelle.

Il ne s’agit pas de vous flageller, si vous vous apercevez que vous avez laissé tomber ce qui est important pour vous. Il s’agit juste de voir d’abord et de choisir ensuite de vous redonner de la place.

Cela peut se faire par le biais de l’écriture. Le coaching épistolaire peut vous y aider.

Si aucune réponse ne vient, d’abord, j’ai envie de vous dire que c’est normal. Quand on a passé beaucoup de temps à l’extérieur de soi par le biais de la nourriture qui vient étouffer ce que l’on ressent ou par d’autres moyens « bouffeur de vie », répondre à une telle question, que l’on se pose rarement, si ce n’est jamais : qu’est-ce qui fait vibrer votre cœur ? demande que l’on s’accorde du temps.

Et si vous répondez je ne sais pas, alors demandez-vous : Et si je savais ?

Là encore, ne forcez rien. Forcez ne sert qu’à se tendre. Juste posez-vous cette question et ayez confiance que la réponse viendra. Vraiment accordez-vous patience et confiance.

L’extérieur peut être assez dur qu’il faille en rajouter. Ce que vous pouvez vous donner par contre, c’est plus de douceur, plus d’indulgence, plus d’amour encore une fois.

 

En savoir plus sur le coaching épistolaire

 

De cœur à cœur avec vous

Sybille

2018-02-09T10:48:47+00:00

About the Author:

Leave A Comment