Vive les régimes !

Mais que ce passe-t-il ? Après avoir tenté de nous convaincre que les régimes c’est de l’arnaque, la voilà qui tourne sa veste ! Serait-elle devenue folle ? Aurait-elle attrapé un mauvais rhume qui lui aurait fait bugger le cerveau ? Aurait-elle été enrôler dans une secte pro-régime ? Serait-elle sous l’emprise d’un tortionnaire ?

Non, c’est pas ça !!! elle est payée ! On lui a donné plein de sous pour nous dire l’inverse de ce qu’elle pense…

Rassurez-vous rien de cela, je vous invite à lire la suite. Vous comprendrez que ce titre se veut sarcastique. Enfin…lisez et vous pourrez me laisser un commentaire si cet article vous interpelle.

Vivent les régimes

Plus fort qu’un Kim Jong-un, les régimes dirigent de main de maître nos vies depuis 1870 – date à laquelle un certain Mr Banting inventa le premier régime avec lequel il perdit 40 kg qu’il ne reprit jamais puisqu’il s’astreignit à celui-ci toute sa vie durant. Ce régime consistait à arrêter les féculents et le sucre afin de privilégier la viande maigre et les légumes – .

Voilà comment certains aliments sont devenus le bouc émissaire, l’ennemi à abattre. Voilà comment on nous dicte ce sur quoi il faut mettre toute notre attention si l’on veut maigrir.

Mais si l’histoire nous dit ce qu’il faut manger pour perdre du poids, elle ne nous dit rien de la vie intérieure de ce monsieur, ni s’il vivait heureux, de sa relation à lui et aux autres, de son rapport au corps, de son état émotionnel et de surtout de la manière dont il vivait avant de perdre du poids.

De là à penser que pour maigrir, il faut éliminer certains aliments, adopter un régime pauvre en sucre et en féculents, il n’y a qu’un pas que nous sommes (avons été des millions à suivre)…sans succès.

Les régimes nous séduisent par leurs promesses. Ils arrivent à nous convaincre que sans eux point de salut. Qu’avec eux nous aurons la silhouette de nos rêves et le bonheur qui va avec.

Mais pour cela, attention! point d’incartade. Interdit de dévier sous peine de voir le chiffre de la balance repartir à la hausse et notre estime au trente sixième dessous, nos vêtements rétrécir , le jugement ultime d’une société entière pro-minceur qui ne jure que par le bien-être dont les régimes en sont les dictateurs.

À l’insu de notre plein gré

C’est donc bien à l’insu de notre plein gré, qu’ils régentent nos vies, changeant de noms selon les modes pour mieux nous attirer dans leur filet.
Certains vont même jusqu’à nous dire que nous pouvons manger tout ce que nous désirons avec comme conditions de peser, compter les calories, associant certains aliments ou dissociant pour le meilleur de notre santé.

Ils nous promettent donc des lendemains meilleurs si bien entendu, nous suivons à la lettre leurs règles, nous autorisant sous surveillance quelques libertés.

À tel régime, rare sont ceux et celles qui arrivent à tenir sur le long terme. Et à quels prix ?

Le pouvoir des régimes

Ils ont le pouvoir sur nos actions comme sur notre réflexion.
Tel le serpent du livre de la jungle, ils cherchent à nous hypnotiser pour mieux nous contrôler.
À l’instar du TF1 à l’époque de Patrick Lelay (et encore maintenant), les régimes ont vocation à vider notre cerveau pour nous faire avaler leurs menus

MATIN
MIDI
GOÛTER (COLLATION)
SOIR

Ils arrivent à nous isoler pour assurer leur suprématie.

Les régimes (en tout cas ceux qui les inventent) ont tout compris. Ils s’appuient sur nos rêves et sur nos peurs pour nous imposer leur lois.
Nous votons librement pour eux et même plutôt plusieurs fois qu’une. Quand ils ne marchent pas, nous ne remettons pas en cause leurs diktats préférant nous convaincre que c’est nous qui sommes nulles.

De dictature en dictature

De dictature en dictature, nous leur restons fidèles. Sous l’emprise de leur beaux discours et leurs mille promesses, nous leurs laissons le droit de nous diriger puisque nous croyons fermement qu’ils détiennent les secrets de notre ligne et de notre bien-être. Vivant avec eux des moments heureux, ceux où le chiffre de la balance diminue, ceux où nous arrivons à rentrer dans la robe que nous ne pouvions plus mettre depuis des mois ou des années sans seulement remarquer que nous vivons isolées des autres comme de nous-même.

Une invitation ? Nous y réfléchissons à deux fois avant d’accepter en nous promettant de faire bien attention au meilleur des cas, nous privant ainsi d’un moment convivial et de mets gourmands. Au pire nous nous jetterons sur le frigo une fois rentrée.

Manger comme le reste de la famille ? Inimaginable ! Le régime ne doit pas être partagée et encore moins le repas que nous préparons à ceux que nous aimons.

Sortir, voyager ? Nous préférons limiter ces tentations qui nous feraient prendre des risques que nous ne sommes pas certaines de pouvoir tenir.
Si nous acceptons, alors nous vivons une multitude d’émotions désagréables soulevées par la peur d’un écart qu’une fois chez nous, nous aurons bien du mal à apaiser autrement qu’en avalant tout ce qui nous passe sous la main…nous promettant que demain c’est sûr nous nous y remettrons…juré craché … de régime en régime…de régime en régime.

De régime en régime

Nous oublions qu’être bien dans notre corps n’est là que pour nous permettre de vivre ce que nous désirons. Nous oublions nos rêves, nos envies. Nous perdons de vue ce qui nous fait vibrer pour donner le pouvoir absolu aux régimes.

Nous oublions que faire un régime c’est vivre sous contrôle, croyant que sans contrôle nous serions complètement perdue ou même…pervertie

Ils sont vraiment trop fort ces régimes !

Alors vive les régimes ?

Vive les régimes qui savent mieux que nous ce qui nous rend heureux, qui nous disent comment l’atteindre, qui nous laissent aucun choix, aucune liberté. Avec lesquels nous avons la garantie de perdre…du poids…mais aussi notre vitalité.

L’histoire ne dit pas ce que nous avons à gagner.

À combien de régimes êtes-vous ?

Faire autrement

C’est parce que j’ai voté moi aussi pour les régimes pendant de nombreuses années que je sais qu’ils ne mènent nulle part. Où s’ils mènent quelque part c’est au pays des désillusions.

Alors un jour, j’ai décidé d’arrêter les régimes pour construire la vie dont je rêvais.

Cela ne fût pas de tout repos. J’ai bien dû affronter des tempêtes intérieures, traverser des prises de consciences. Je crois que le voyage n’est pas terminé. Mais ce dont je suis certaine c’est que plus jamais je ne voterai pour un régime quel qu’il soit.

Je suis pour la liberté, pour le droit de faire ses propres règles, d’en changer si le cœur et l’envie nous en dit. Je suis pour rêver sa vie en faisant ce qui est en notre pouvoir, pour que de là, naissent la réalité dans laquelle nous souhaitons vivre, en sachant nous confronter sans nous détruire aux imprévus de la vie .

Je refuse que l’on m’impose quoi que ce soit qui ne soit complètement accueilli par mon être entier.

Je me donne le droit de me tromper car c’est ainsi que je peux apprendre et faire autrement pour réussir ce que j’ai entrepris.

Voilà des années, qu’aucune crise de boulimie n’est venue me perturber. Voilà bien du temps que je savoure des petit-déjeuners savoureux, que je partage des repas en famille, que je vais voir le monde sans que cela ne vienne me tordre le ventre de peur de grossir.

Je ne compte plus les mois où je suis à l’aise avec mon corps, libre de nager, danser, m’habiller sans que cela soit le résultat d’un régime.

L’alimentation a chez moi sa part, mais elle est désormais liée à mon goût de la cuisine et du plaisir de manger ce que j’aime. Elle n’est surtout pas la seule avec laquelle j’évolue pour vivre harmonieusement dans mon corps, ma tête et avec mes émotions.

Et quand je sors de mes habitudes alimentaires, je n’ai plus peur de prendre du poids. Je ne me dis plus : demain c’est sûr je commence un régime.

Non!

Je m’écoute, je choisis guidée par le plaisir, par la joie et l’envie parfois de découvrir d’autres façons de faire, curieuse d’expérimenter. Mais jamais O grand jamais dictée par la restriction, la privation que n’importe quel régime impose.

Où en êtes-vous ?

Vous avez envie, après la lecture de cet article de faire un point, je vous propose de nous rencontrer par skype ou par téléphone lors d’une séance découverte gratuite. Cela peut être pour vous le début d’une vie sans régime, d’une vie pleine de ce qui vibre pour vous.

Je serai heureuse de partager ce moment.

Je demande une séance découverte gratuite

De cœur à cœur

Sybille

2018-10-05T14:30:06+00:00

About the Author:

Leave A Comment